Curie-Cancer et Servier annoncent la prolongation de leur partenariat dans le cancer

Le partenariat ainsi renouvelé se concentre sur les cancers du sein dits « triple négatifs » afin d’identifier de nouvelles cibles thérapeutiques 

Paris et Suresnes, le 28 janvier 2014 - Curie-Cancer, la structure qui conduit les activités de recherche partenariale industrielle de l’Institut Curie, et Servier annoncent aujourd’hui le renouvellement de leur partenariat destiné à identifier des cibles thérapeutiques pour traiter les cancers du sein dits "triple négatifs". La collaboration se poursuit pour trois années supplémentaires.

Les cancers du sein "triple négatifs" représentent environ 15% des cas de cancer du sein. Ils n’expriment ni les récepteurs aux oestrogènes ou à la progestérone (qui permettraient de les traiter par hormonothérapie), ni les récepteurs Her-2 (qui permettraient des traitements ciblés se liant aux récepteurs Her-2). Ils sont particulièrement agressifs et sont parfois peu sensibles aux chimiothérapies actuelles, d’où un besoin urgent de trouver de nouveaux traitements.

La propriété intellectuelle qui résultera de ces travaux sera partagée entre les deux partenaires. 

Des premiers résultats encourageants

L’Institut Curie et Servier ont dès 2005 décidé de réunir leurs expertises pour identifier, grâce à l’importante collection d’échantillons de cancers du sein dont dispose l’Institut Curie, et notamment de cancers du sein "triple-négatifs", des cibles thérapeutiques potentielles spécifiques de ces cancers. L’objectif de ce premier partenariat était d’identifier ensuite des molécules agissant sur ces cibles afin de développer des médicaments pouvant mieux traiter les patientes insensibles aux traitements disponibles.

Ces travaux entrepris depuis plusieurs années ont mobilisé de nombreux médecins et chercheurs tant de l’Institut Curie que de Servier (biologistes, biochimistes, généticiens et bio-informaticiens très spécialisés). Ils ont permis la découverte de plusieurs pistes très prometteuses, notamment l’identification d’une cible thérapeutique, la kinase TTK/MPS1, une enzyme impliquée dans la régulation du cycle cellulaire. Un médicament agissant sur cette cible est déjà en développement préclinique.

Ces résultats sont le fruit de la complémentarité entre les savoir-faire des équipes de l’Institut Curie et de Servier, et ils n’auraient pas pu être obtenus si chacun des partenaires avait travaillé seul.

Suite à ces premiers succès, Curie-Cancer et Servier ont décidé de prolonger leur partenariat pour trois années supplémentaires, afin d’exploiter ensemble les résultats obtenus et tenter d’identifier d’autres pistes d’intérêt. 

Complémentarité des équipes de Curie-Cancer et Servier

« Le cancer est un des axes prioritaires de la recherche au sein de Servier », précise Emmanuel Canet, Président R&D de Servier, qui ajoute que « la stratégie de recherche de Servier passe par le développement de collaborations de recherche avec les équipes académiques les plus avancées. Le partenariat de long terme entrepris avec l’Institut Curie est emblématique de notre capacité à travailler efficacement et en toute complémentarité avec les meilleures équipes mondiales. »

« La recherche a toujours été le moteur principal de Servier, qui y consacre d’ailleurs plus de 25% de son chiffre d’affaires, ce qui le place dans le peloton de tête des laboratoires pharmaceutiques internationaux », indique Pascal Touchon, Directeur de la Coopération Scientifique de Servier. « Servier est ravi de ce partenariat avec l’Institut Curie, qui répond à sa mission principale, à savoir découvrir et mettre à disposition des patients des médicaments particulièrement innovants répondant à un besoin médical insatisfait. 

Notre partenariat avec l’Institut Curie nous a déjà permis l’identification d’une cible thérapeutique potentielle, la kinase TTK/MPS1, une enzyme impliquée dans la régulation du cycle cellulaire. »

« Ces résultats très encourageants, le besoin d’approfondir les autres résultats obtenus et l’envie d’explorer d’autres pistes d’intérêt justifient notre décision de reconduire pour trois années supplémentaires ce partenariat », explique Emmanuel Canet. 

De son côté, Sergio Roman-Roman, Directeur de la Recherche Translationnelle à l’Institut Curie indique : « Ces travaux coordonnés par Thierry Dubois ont fait appel à de nombreux médecins et chercheurs de spécialités variées, et notamment à notre équipe experte de bio-informaticiens. Il est important de rappeler l’état d’esprit très constructif dans lequel se déroule ce partenariat, en particulier au niveau de la qualité des interactions entre les équipes des deux parties ».

« L’Institut Curie ne peut que se féliciter des modalités de ce partenariat de longue durée, dans la mesure où les différentes tâches sont vraiment partagées entre les équipes. La propriété intellectuelle est également équitablement partagée, ce qui permettra à l’Institut Curie, si les travaux en cours débouchent sur un médicament innovant, de recevoir des royalties qu’il pourra réinvestir dans de nouveaux travaux de recherche », indique Damien Salauze, directeur de Curie-Cancer. « Il y a pour l’Institut Curie une satisfaction supplémentaire : pouvoir aider un industriel français à se développer dans son domaine d’expertise. C’est un nouvel exemple des valeurs portées par le label Institut Carnot que nous avons reçu en 2011, en reconnaissance de notre engagement à apporter des solutions concrètes au niveau industriel, et à terme, pour les patients. »

A propos de Curie-Cancer

Curie-Cancer est la structure qui conduit les activités de recherche partenariale de l’Institut Curie. Elle rassemble les équipes de l’Institut Curie qui ont déjà des collaborations industrielles en cours, ainsi que les équipes travaillant sur des thématiques susceptibles d’intéresser à terme des partenaires industriels. Ces équipes rassemblent les compétences académiques nécessaires à la mise en place d’une collaboration avec un partenaire industriel pour créer, puis développer des thérapeutiques contre le cancer. 

Curie-Cancer, pilotée par une équipe rompue aux pratiques de l’industrie, peut ainsi s’appuyer sur l’Institut Curie pour mener à bien des projets allant de la recherche fondamentale à la recherche clinique. Curie-Cancer a obtenu des pouvoirs publics en 2011 le label « Institut Carnot », qui récompense l’excellence et l’implication de l’Institut Curie dans la recherche partenariale.

A propos de l’Institut Curie

L’Institut Curie est une fondation privée reconnue d’utilité publique, fondée en 1909 par Marie Curie. L’Institut Curie, leader européen de la lutte contre les cancers, rassemble dans son centre de recherche et son ensemble hospitalier, 3 200 chercheurs, médecins, soignants, techniciens et administratifs. L’Institut Curie souhaite orienter une partie de ses recherches vers des programmes conduits en collaboration avec des partenaires industriels, et dont les résultats permettront la mise à disposition rapide de produits ou de services pour les patients.

En savoir plus : www.curie.fr

A propos de Servier

« Depuis la création de la société, nous réinvestissons la totalité de nos bénéfices dans la recherche» - Jacques Servier, Président Fondateur du Groupe. Créé en 1954, Servier est un laboratoire de recherche pharmaceutique français indépendant des marchés financiers. Son développement repose sur la recherche constante d’innovation dans les domaines thérapeutiques des maladies cardio-vasculaires, métaboliques, neurologiques, psychiatriques, osseuses et articulaires ainsi que le cancer. En 2013, le laboratoire a enregistré un chiffre d’affaires de 4,2 milliards d’euros. 92% des médicaments Servier sont prescrits en dehors de la France. Au moins 25% du chiffre d’affaires des médicaments Servier est réinvesti en Recherche et Développement chaque année. 

S’appuyant sur une solide implantation internationale dans 140 pays, Servier emploie plus de 21 000 personnes à travers le monde. Le Groupe Servier a contribué à hauteur de 35% à l’excédent de la balance commerciale française du secteur de la pharmacie en 2013. 

Pour plus d’informations : www.servier.com

CONTACT CURIE-CANCER

Damien Salauze
damien.salauze@curie.fr

CONTACTS PRESSE

Juliette dos Santos / Céline Gonzalez
Andrew Lloyd & Associates
juliette@ala.com / celine@ala.com
Tel. 01 56 54 07 00

CONTACT SERVIER

presse@servier.fr