Galapagos lance la première étude de phase 1 chez l’homme avec le GLPG1972 et reçoit un paiement de 3,5 millions d’euros de Servier

Mechelen, Belgique ; 20 novembre 2015 – Galapagos NV (Euronext et NASDAQ : GLPG) a annoncé aujourd’hui que le GLPG1972, un candidat médicament innovant pour le traitement de l’arthrose, a été administré dans une première étude de phase 1 chez l’homme. Le GLPG1972, premier de sa classe thérapeutique, découvert par Galapagos dans le cadre de ses accords de collaboration avec Servier, présente des applications potentielles dans l’arthrose. Galapagos recevra un paiement  de 3,5 millions d’€ de Servier pour le passage de cette étape. 

L’objectif de l’étude de cette phase 1 est d’évaluer la sécurité d’emploi, la tolérance, la pharmacocinétique et la pharmacodynamique de l’administration unique et répétée de doses orales croissantes de GLPG1972. L’étude, mono centrique, randomisée, en double aveugle, et contrôlée versus placebo, est menée chez au moins 40 volontaires sains en Belgique. Dans la première partie de l’étude, des doses croissantes en prise unique seront évaluées. Dans la seconde partie de l’étude, le nouveau produit sera administré quotidiennement pendant 14 jours à des doses croissantes. Les premiers résultats sont attendus au deuxième trimestre 2016. 

« L’alliance avec Servier dans l’arthrose a abouti à la découverte d’un candidat médicament innovant » a déclaré Piet Wigerinck, Chief Scientific Officer de Galapagos. « Galapagos continue à lancer de nouveaux traitements issus de sa plateforme unique de recherche de cibles thérapeutiques et de candidats médicaments ; avec le GLPG1972, c’est le 9e produit de Galapagos au mode d’action innovant  testé en clinique. » 

« L’entrée en clinique du GLPG1972 est un pas important dans l’alliance entre Servier et Galapagos, dont le but est de développer des médicaments pour les patients souffrant d’arthrose, une maladie invalidante pour laquelle aucun traitement de fond  n’est actuellement disponible » a déclaré Dr Patricia Belissa-Mathiot, directeur du pôle d’innovation thérapeutique en rhumatologie de Servier. 

En juillet 2010, Servier et Galapagos ont annoncé leur alliance pour développer de nouveaux médicaments par voie orale pour traiter l’arthrose. Galapagos est responsable de la découverte et du développement de nouveaux candidats médicaments dirigés contre de nouvelles cibles thérapeutiques et Servier dispose d’une option exclusive pour développer et commercialiser ces candidats médicaments à l’issue de la fin de l’étude de phase 1 et des activités permettant d’initier la phase 2A. Selon les termes de l’accord, Galapagos peut recevoir un maximum de 290 millions d’€ en fonction de l’atteinte de jalons, auxquels s’ajoutent des royalties sur les ventes commerciales. Galapagos conserve également des droits exclusifs de commercialisation aux États-Unis pour tous les produits commerciaux.

 

À propos de Servier

Servier est un groupe pharmaceutique indépendant présent dans 145 pays avec plus de 21 000 employés. Son développement repose sur la recherche constante d’innovation dans les domaines thérapeutiques des cancers, maladies cardiovasculaires, métaboliques, neurologiques, psychiatriques, osseuses, musculaires et articulaires. En 2014, le laboratoire a enregistré un chiffre d’affaires de 4 milliards d’euros. 28% de ce chiffre d’affaires ont été réinvestis en Recherche et Développement. 

Plus d’informations disponibles sur le site internet www.servier.fr

 

À propos de Galapagos 

Galapagos (Euronext et NASDAQ : GLPG) est une société de biotechnologie et de développement clinique, spécialisée dans la recherche et le développement de traitements mettant en œuvre de petites molécules au mode d’action innovant qui  est dotée d’un portefeuille comprenant trois programmes de phase 2, trois études de phase 1, quatre programmes précliniques et 20 programmes de recherche de petites molécules et d’anticorps dans la mucoviscidose, l’inflammation ainsi que dans d’autres indications. Le filgotinib est un inhibiteur sélectif de JAK1 disponible par voie orale pour le traitement de la polyarthrite rhumatoïde (PR) et éventuellement pour d’autres maladies inflammatoires. Le filgotinib a démontré un bon profil d’activité et une bonne tolérance dans les deux études DARWIN 1 et 2 dans la PR. Galapagos se prépare à initier une étude de phase 3 dans la PR et à communiquer les premiers résultats de la phase 2 du filgotinib dans la maladie de Crohn. Pour la mucoviscidose, AbbVie et Galapagos collaborent pour développer et commercialiser des molécules corrigeant les mutations du gène CFTR. D’autres résultats d’études cliniques sont attendus pour ce programme avant fin 2015. Les résultats du GLPG1205, un inhibiteur innovant du GPR84, propriété exclusive de Galapagos, actuellement évalué dans une étude de phase 2 de preuve de concept chez des patients atteints de colite ulcéreuse, seront présentés au quatrième trimestre 2015. Le GLPG1690, un inhibiteur innovant de l’autotaxine, appartenant également exclusivement à Galapagos, a démontré une bonne tolérance dans une étude de phase 1 et doit entrer en phase 2 dans la fibrose pulmonaire idiopathique. Le GLPG1972 est un candidat médicament au mode d’action innovant actuellement en phase 1, avec des applications potentielles dans l’arthrose. Le groupe Galapagos dont le siège Belge se situe à Mechelen, emploie environ 400 personnes, incluant ses filiales au Pays-Bas (Leiden) en France (Romainville) et  sa division de services,  Fidelta,  en Croatie (Zagreb). Plus d’infos sur www.glpg.com

 

Contacts : 

Servier

Direction de la Communication Institutionnelle
Tél : 01.55.72.60.37
Email :  presse@servier.fr

 

Galapagos NV

Investors:                                                          Media:

Elizabeth Goodwin                                         Evelyn Fox

VP IR & Corporate Communications           Director Communications

Tel:     +1 781 460 1784                                  Tel:      +31 6 53 591 999

Email :  ir@glpg.com                                      Email :  communications@glpg.com