SERVIER et EOS signent un accord de licence pour un nouveau médicament anti-cancéreux en clinique

SURESNES, France; MILAN, Italie - 1 Octobre, 2012 - Ethical Oncology Science (EOS) et SERVIER ont signé un accord de collaboration et de licence pour développer un médicament anti-cancéreux innovant  qui vient de terminer sa Phase I/IIa avec succès.

Selon les termes de cet accord,  SERVIER obtient une licence exclusive couvrant le monde entier, à l'exception des États-Unis, du Japon et de la Chine.

Ce candidat médicament (E-3810) est un inhibiteur de kinase ciblant efficacement à la fois les récepteurs Fibroblast Growth Factor Receptor 1 (FGFR1) et Vascular Endothelial Growth Factor Receptor-1-3 (VEGFR-1-3) et son profil d'activité unique lui confère une activité anti-tumorale spécifique dans les tumeurs sur-exprimant le FGFR1.

Lors d'une présentation le 1er octobre à la conférence 2012 de la Société Européenne d'Oncologie Médicale (ESMO), le Dr Rodrigo Dienstmann du Vall d'Hebron University Hospital, Barcelona, a divulgué les résultats prometteurs de l'étude de première administration à l'homme, menée chez 51 patients porteurs de tumeurs solides avancées. La présentation a souligné l'activité antitumorale remarquable observée dans le cancer du sein avec 7 patientes répondant au traitement sur 10 patientes, présentant des anomalies de la voie FGFR1.

Le Pr Jean-Charles Soria, MD, Ph.D., de l'Institut Gustave Roussy, Villejuif (France), et investigateur clinique dans cette étude, a commenté: « Je suis très impressionné par les résultats obtenus avec ce médicament. Compte-tenu de mon expérience de 10 ans dans le développement de médicaments, ces données révèlent une activité antitumorale remarquable. "

« Nous sommes heureux de commencer cette collaboration avec une équipe très professionnelle. Les résultats observés dans cette étude sont particulièrement prometteurs et nous avons l'intention de commencer bientôt plusieurs essais de phase II pour confirmer le fort potentiel thérapeutique de ce médicament ", a déclaré Stéphane Depil, MD, Ph.D., chargé de recherche en oncologie et du développement chez SERVIER.

" L'annonce d'aujourd'hui souligne l'engagement de SERVIER de développer de nouvelles thérapies ciblées qui répondent à des besoins médicaux non satisfaits pour les patients atteints de cancer », ajoute Emmanuel Canet, MD, Ph.D., président Recherche et Développement de SERVIER.