SERVIER et l'Institut FLOREY de Neuroscience et de Santé Mentale collaborent sur une nouvelle cible pour le traitement de la maladie d'Alzheimer

SURESNES, France et MELBOURNE, Australie - 28 Septembre, 2012

SERVIER et l'Institut FLOREY de Neuroscience et de Santé Mentale, en collaboration avec leurs partenaires, l’Institut de Recherche Médicale St VINCENT et  l'Université de MONASH (Melbourne), ont annoncé le 28 septembre un accord de collaboration de recherche sur le rôle de l’IRAP (aminopeptidase régulée par l’insuline) dans les troubles neurodégénératifs tels que la maladie d'Alzheimer.

L'IRAP est une nouvelle cible pour le traitement des maladies neurodégénératives. Son rôle dans la mémoire a été identifié à l'Institut Florey par le Dr Siew Chai Yeen tandis que des travaux ultérieurs ont démontré que des inhibiteurs de l'IRAP peuvent potentiellement avoir des effets majeurs sur la maladie d'Alzheimer.

Pour faire avancer ces recherches vers la découverte et le développement de nouveaux médicaments, l’Institut Florey a choisi de s'associer à SERVIER pour avoir accès à un partenaire d’expérience ayant l’expertise nécessaire.

Professeur Geoff Donnan, Directeur de l’Institut Florey a déclaré: «L’Institut Florey est ravi que les travaux innovants de nos équipes puissent être associés désormais à SERVIER, avec la promesse de nouveaux médicaments en cours de développement pour traiter la maladie d'Alzheimer."

Emmanuel Canet, MD, Ph.D., Président de la R&D SERVIER, a confirmé l’engagement de SERVIER dans la recherche et le développement de nouveaux traitements des maladies neurodégénératives et psychiatriques, en déclarant : «Cette collaboration entre SERVIER et Florey, Monash University et l’Institut Saint-Vincent, rassemble une expertise unique dans les troubles neurologiques et psychiatriques, et la découverte de médicaments. Ce partenariat renforce notre quête pour trouver des médicaments innovants pour les maladies neurodégénératives telles que la maladie d'Alzheimer. "

Bernard Marchand Ph.D., Directeur Général de l'Institut de Recherche SERVIER, a déclaré : « Florey et ses partenaires ont réalisé des efforts considérables dans la compréhension du rôle de l’IRAP dans la pathologie de la maladie d'Alzheimer. Nous considérons que l’IRAP peut avoir un potentiel important comme cible thérapeutique dans le développement des maladies neurodégénératives. Cette collaboration pourra valider ce potentiel et fournir une plate-forme pour l'identification de nouveaux agents thérapeutiques agissant sur IRAP. »