Servier étend sa collaboration pour le développement et la commercialisation de candidats-médicaments anticancéreux ciblant l’apoptose

Suresnes (France), 7 décembre 2015 – Servier a annoncé aujourd’hui que Novartis a levé une option afin d’étendre son accord de recherche et inclure ainsi des candidats-médicaments anti-Mcl-1. Mcl-1, qui fait partie des gènes les plus fréquemment amplifiés dans les cellules cancéreuses, est impliqué dans la survie de la cellule cancéreuse mais aucun inhibiteur sélectif et puissant n’a encore été développé.

En 2014, les deux groupes ont conclu un accord stratégique de collaboration mondiale pour le développement et la commercialisation d’inhibiteurs spécifiques des protéines Bcl-2, issus de programmes de recherche menés par Servier en partenariat avec Vernalis (communiqué de presse, mai 2014). Ces molécules induisent l’apoptose des cellules cancéreuses en neutralisant les protéines anti-apoptotiques de la famille Bcl-2.

Selon les dispositions de l’élargissement de leur collaboration, Servier et Novartis étendent maintenant leur collaboration au co-développement et à la commercialisation des candidats-médicaments anti-Mcl-1. Servier reste responsable des activités de recherche portant sur l’ensemble du programme concernant l’apoptose et partagera ses responsabilités avec Novartis pour mener le développement préclinique et les programmes du développement clinique au niveau mondial. Les droits de commercialisation des produits issus de cette collaboration seront répartis entre les parties sur une base géographique.

Jean-Pierre Abastado, Ph.D., directeur du Pôle d’Innovation Thérapeutique en Oncologie de Servier a déclaré : « Nous sommes heureux d’étendre notre collaboration avec Novartis. Nous travaillons depuis plusieurs années afin de découvrir des molécules qui inhibent des membres de la famille Bcl-2 dont le dérèglement  joue un rôle capital dans la survie anormale des cellules cancéreuses. Notre objectif final est d’offrir ces thérapies innovantes ciblant l’apoptose aux patients souffrant de cancers. »

Selon le commentaire du Dr Emmanuel Canet, M.D., Ph.D., président de la R & D chez Servier, « Ce partenariat significatif avec un des leaders du secteur renforce aujourd’hui l’approche innovante de Servier en matière de recherche en oncologie et son engagement à offrir aux patients cancéreux des solutions thérapeutiques innovantes permettant de traiter les hémopathies malignes ainsi que les tumeurs solides. »

 

A propos de la cible Mcl-1 et de la famille des protéines Bcl-2

 

Mcl-1 fait partie d’un groupe étroitement lié de protéines connues sous le nom de « famille Bcl-2 » qui sont des inhibiteurs essentiels de l’apoptose, ou mort cellulaire programmée. Les dérèglements de cette famille de protéines jouent un rôle majeur dans la survie aberrante des cellules tumorales. Des membres « pro-survie » de la famille Bcl-2 ont été identifiés il y a plus de vingt ans comme étant des cibles thérapeutiques prometteuses en oncologie, mais la recherche liée à la découverte de médicaments spécifiques de cette familles de cibles est particulièrement complexe et nécessite une chimie innovante soutenue par la biologie structurale. Des hémopathies malignes et des tumeurs solides pourraient être ciblées grâce à ces nouveaux candidats-médicaments.

 

À propos de Servier

Servier est un groupe pharmaceutique indépendant présent dans 145 pays avec plus de    21 000 employés. Son développement repose sur la recherche constante d’innovation dans les domaines thérapeutiques des cancers, maladies cardiovasculaires, métaboliques, neurologiques, psychiatriques, osseuses, musculaires et articulaires. En 2014, le laboratoire a enregistré un chiffre d’affaires de 4 milliards d’euros. 28% de ce chiffre d’affaires ont été réinvestis en Recherche et Développement.

 Plus d’informations disponibles sur le site internet www.servier.com

 

Direction de la Communication Institutionnelle

Tél : 01.55.72.60.37

Email : presse@servier.fr