SERVIER signe avec XOMA un accord de développement et de commercialisation pour un nouveau médicament dans une maladie orpheline

Suresnes, 4 Janvier 2011 – Servier vient d’annoncer la signature avec le laboratoire de biotechnologie XOMA, d’un accord de développement et de commercialisation dans plusieurs indications du XOMA 052, un candidat médicament anti-inflammatoire. Ce produit a été conçu pour inhiber l’interleukine-1 béta, une cytokine qui serait l’élément déclenchant des réactions inflammatoires survenant dans de nombreuses maladies.
Servier versera les 50 premiers millions de dollars pour le développement du XOMA 052 et prendra en charge 50% des dépenses de développement de ce produit dans l’indication du traitement de la maladie de Behçet. Ce produit devrait entrer en phase 3 courant 2011. Servier financera également le développement de ce produit dans les indications de diabète et de maladies cardiovasculaires.

En 2011 se tiendront les premières discussions avec plusieurs agences de santé pour débuter la phase 3 dans les uvéite de Behçet, une maladie très invalidante qui conduit à de sérieuses complications ophtalmiques pouvant aller jusqu’à la cécité totale. Le XOMA 052 a déjà reçu le statut de médicament orphelin en Europe et aux Etats-Unis dans cette indication.

Selon le Dr CANET, Président de la Recherche et du Développement de Servier, « le XOMA 052 est pour nous non seulement une opportunité avancée dans le traitement du diabète et des maladies cardiovasculaires, des domaines dans lesquels Servier dispose d’une solide expertise, mais également dans celui des maladies orphelines. Avec cet anticorps thérapeutique, ciblant l’interleukine-1 béta nous renforçons notre stratégie de développement dans certains domaines de la biologie et tout particulièrement dans la mise en œuvre d’approches pour traiter des maladies graves. Nous sommes très enthousiastes de contribuer au développement de ce médicament chez les patients souffrant de maladie de Behçet, une maladie très invalidante pouvant conduire à la cécité ».

A propos de la maladie de Behçet

La maladie de Behçet entraîne une vascularite (une inflammation chronique des vaisseaux) parmi d’autres complications. L’uvéite est une inflammation des vaisseaux de l’œil qui risque de compromettre la vision. Il s’agit là d’une des formes les plus sévères d’uvéite pouvant conduire à la cécité totale et qui affecte 60% des patients souffrant de cette maladie.

Plus de 250 000 personnes souffrent de cette maladie dans le monde. Cette maladie frappe avant tout de jeunes adultes âgés de 20 à 50 ans et sa gravité est plus marquée chez les hommes. Sans traitement immédiat, les exacerbations majeures conduisent à un décollement rétinien, un œdème maculaire, une hémorragie vitreuse, et en dernier stade une cécité. Les effets de ces exacerbations se cumulent. Les patients subissent plusieurs poussées par an, ce qui requiert un traitement pour tenter de diminuer la fréquence et la sévérité de cette maladie.