Histoire

C'est en 1954 que Jacques Servier, docteur en médecine et en pharmacie âgé d’une trentaine d’années, reprend à Orléans un laboratoire qui comptait neuf employés. Aujourd'hui le laboratoire est le premier groupe pharmaceutique français indépendant, le deuxième groupe pharmaceutique français au niveau mondial, il est présent dans 146 pays et compte plus de 21 400 collaborateurs. Cette extraordinaire aventure, Jacques Servier a pu la construire grâce à sa passion du métier, sa " foi " en la recherche, sa juste analyse des besoins d'autrui, son besoin de développer et de partager, bref, son incroyable élan vital.

 

Voici en quelques lignes et quelques chiffres le parcours d'une entreprise :

      • En 1954, création d’un laboratoire à Orléans.
      • Un an plus tard, l'entreprise lance ses deux premiers médicaments (un antihypertenseur et un antidiabétique).
      • En 1956, construction de la première unité de production à Fleury-les-Aubrais. La croissance se fait au fil des années par la Recherche.
      • En 1960, ouverture à Suresnes du Centre de Recherche Servier.
      • En 1962, modernisation du premier groupe de production chimique industrielle à Bolbec, en Normandie.
      • En 1964, démarrage du développement international avec l’ouverture de la première filiale à Londres.
      • En 1972, construction de “ l’usine-village ” de Gidy, dans le Loiret, qui devient la vitrine sociale du groupe.
      • 1975-1980 : premières implantations en Amérique du Nord, en Amérique Latine, en Chine et en Russie.
      • En 1984, ouverture du premier Centre International de Recherche Thérapeutique (CIRT) à Londres.
      • En 1988, Servier est désigné par la revue Scrip comme “le laboratoire le plus créatif sur le plan mondial”.
      • En 1989, son centre de recherche et développement compte 1 000 chercheurs.
      • En 1990, construction du premier site de production hors de France, à Arklow en Irlande.
      • En 1994, ouverture du deuxième centre de recherche Servier à Croissy.
      • En 1995, première opération de croissance externe avec la prise de participation de 51 % du capital de l’entreprise hongroise Egis Pharmaceutical.
      • En 1996, inauguration de l’Unité d’appui clinique de Gidy, la plus importante d’Europe.
      • En 1997, deuxième opération de croissance externe avec l’acquisition d’Anpharm en Pologne.
      • En 2001 s’ouvre le 10ème centre de recherche thérapeutique au Brésil, bientôt suivi des CIRT de Pologne et de Chine.
      • En 2002, remise du prix Galien, consacrant la créativité de la recherche Servier.
      • En 2003, ouverture des sites de production des médicaments de Tjanjin en Chine et de Nouasseur au Maroc.
      • Cette même année, Servier devient le premier groupe pharmaceutique en Russie et franchit le seuil des 15 000 collaborateurs.
      • En 2006, Servier inaugure à Gidy-Orléans une nouvelle unité de production de médicaments d’une surface de 35 000 mètres carrés.
      • En 2007, inauguration du Centre de Production de Médicaments en Russie.
      • En 2008, inauguration de l’Institut de Chimie Médicinale de Budapest et du Centre Galénique à Orléans.
      • En 2009, inauguration du site de production de Jacarepagua au Brésil.
      • En 2011, déménagement du siège social à Suresnes. Servier franchit le seuil des 20 000 collaborateurs dont près de 3 000 en recherche.
      • En 2012, acquisition de Pharlab au Brésil.
      • En 2013, acquisition de la totalité des parts d’EGIS. 92% des médicaments Servier sont désormais consommés à l’international.
      • En 2014, décès du Président Fondateur, le Docteur Jacques Servier. Olivier Laureau est nommé Président de la Fondation Internationale de Recherche Servier et du Groupe Servier.

Ref : Le Médicament et la Vie Jacques Servier débat avec Jacques Marseille. Edition Perrin